Vous êtes ici

Débat publique avec Martin Hirsch pendant la Quinzaine de la Solidarité Internationale : Précarité et solutions d’insertion

Les Ateliers du Bocage 07 décembre 2010 par L'équipe Solidatech
Vendredi 26 novembre, à l’issue de la Quinzaine de la Solidarité Internationale, les Ateliers du Bocage recevaient la visite de Martin Hirsch, président de l’Agence du Service Civique, pour une découverte des nouveaux locaux.

C’est devant une salle comble de près de 300 personnes que les différents intervenants ont présenté leurs structures, le tissu associatif d’insertion du Bocage et les actions collectives et solidaires à destination des jeunes sur notre territoire. Martin Hirsch, Bernard Arru, directeur des Ateliers du Bocage ; Jérôme Janneteau, chargé de mission à la maison de l’emploi auprès des jeunes ; et Mariette Papin, administratrice de la BAC B, ont ensuite laissé la parole à l’agence de travail temporaire A2I et à quelques jeunes qui souhaitaient témoigner de leurs parcours d’insertion et de l’accompagnement qui leur a été promulgué.

Enfin le débat s’est instauré entre les conférenciers sous forme de questions-réponses entre les gradins et la tribune. Au cours de ces échanges sur la précarité et les solutions d’insertion des jeunes on apprenait que 421 jeunes de moins de 25 ans sont inscrits en tant que demandeurs d’emplois rien que sur le Pôle Emploi de Bressuire (Source : chiffre du chômage, Pôle Emploi, sept. 2010). Martin Hirsch s’est déclaré optimiste sur l’emploi des jeunes et en profitait pour soulever une contradiction d’actualité :

On ne peut pas dire aux jeunes qu’il n’y a pas de travail et chercher dans un même temps à leur imposer un service civique où ils effectuent un travail. [...] On aura besoin des jeunes au travail bientôt, car le "baby crack" créera un besoin de 200 000 emplois par an. Il faut expérimenter et démontrer des programmes d’aide avant de pouvoir dire que ça marche car, par exemple, l’alternance qu’on veut développer est un gâchis puisque 30 % des jeunes abandonnent la première année.

Cette table ronde permettait de constater à quel point les populations se notre territoire se sentent concernées par la précarité et les solutions d’insertion des jeunes. Martin Hirsch félicitait même l’assemblée en précisant son bonheur de participer à ces rendez-vous avec à chaque fois une mobilisation importante. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les territoires en France qui ne bénéficient pas tous d’un tissu associatif autant investi à la fois dans la réflexion et les actions qui en découlent.

En savoir plus :

Comment devenir bénéficiaire ?
1
Je m'inscris gratuitement
2
Je reçois la confirmation par mail
3
Je passe commande
Délais prolongés
Suite à une très forte vague d'inscriptions, nos délais de réponse sont un peu plus longs qu’habituellement, nous mettons tout en œuvre pour revenir vers vous rapidement! Merci pour votre patience :)