Vous êtes ici

Projet Afrique Orange-Emmaüs International

Depuis 2010, le projet Afrique favorise le recyclage des e-déchets en Afrique. En partenariat avec Orange et Emmaüs International, 5 ateliers de collecte des téléphones mobiles en fin de vie ont été créés au Burkina Faso, Bénin, Niger, Côte-d’Ivoire et Cameroun.

Thématiques : collecte téléphones mobiles, recyclage e-dechets, Afrique.

Le recyclage des mobiles en fin de vie en Afrique

Ce projet consiste à mettre en place une filière de recyclage des e-déchets, avec l’appui d’Orange et Emmaüs International :

  • Un réseau de collecte auprès des réparateurs, utilisateurs, revendeurs.
  • Un atelier de dépollution des mobiles usagés au Burkina Faso, Bénin, Niger, Côte-d’Ivoire et Cameroun.

Cela répond à un besoin réel, dans des pays où, faute d’infrastructures appropriées, la majeure partie des DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques) finit dans la nature avec les risques sanitaires et environnementaux que cela comporte. Le projet Afrique Orange-Emmaüs International permet de collecter et recycler les déchets issus de la téléphonie mobile, dans le respect des normes environnementales.

Le projet Afrique Orange-Emmaüs International promeut un modèle économique autonome et solidaire :

  • Autofinancement par l’activité de dépollution des mobiles usagés.
  • Contribution à la création d’emplois locaux.

Notre démarche

  • Travailler avec des associations locales.
  • Veiller au respect des réglementations locales et internationales.
  • Transférer et traiter en Europe les déchets non recyclables en Afrique

Quelques chiffres

  • 516 tonnes collectés depuis 2010 sur l’ensemble des pays, soit près de 3,5 millions de mobiles
  • Plus de 5 000 réparateurs de téléphones mobiles impliqués et confiant leurs déchets au projet
  • 30 emplois locaux créés.

Ils participent au projet Afrique

Les Ateliers du Bocage, coopérative d'insertion et adaptée qui porte Solidatech, participent activement à ce projet en partenariat avec :

Voir aussi

Étude "La place du numérique dans le projet associatif en 2019"

Après deux premières publications en 2013 et 2016, Solidatech et Recherches & Solidarités se sont à nouveau associés pour mener une étude nationale destinée à suivre l’évolution des pratiques numériques au sein des associations et permettant d’accompagner le secteur dans l’appropriation des enjeux associés à la transition numérique.