Vous êtes ici

Notions de base du Cloud Computing pour les organismes sans but lucratif

Conseils et astuces 13 février 2012 par L'équipe Solidatech
Le Cloud vu par Anna Jaeger de TechSoup Global.

Qu’est-ce-que « l’informatique en nuage » (Cloud Computing) ?

Dans un de ses articles en anglais sur le blog « GreenTech Initiative », Anna Jaeger (TechSoup Global) utilise la définition suivante :

Principalement, le cloud computing permet aux ressources informatiques, logicielles et matérielles, d'être accessibles sur internet sans avoir besoin de connaissances détaillées ou spécifiques de l'infrastructure utilisée pour fournir les ressources. Vous n'avez vraiment pas besoin de savoir ce que la compagnie de téléphone ou électrique fait pour permettre des appels et allumer les lumières au moment où vous appuyez sur l'interrupteur, et vous ne voulez vraiment pas savoir tant que ça marche.

Elle poursuit en expliquant que le cloud computing, c’est la gestion de logiciels ou de services qui se trouvent sur l'internet, et sont disponibles sans frais, ou au paiement à l’utilisation, ou par abonnement ou via des frais mensuels pour les utilisateurs. Les services que vous utilisez sont fournis par quelqu'un d'autre et gérés en votre nom.

Vous ne réalisez sans doute pas que vous êtes déjà en train d’utiliser certains services de cloud computing pour votre organisation. En effet, beaucoup sont déjà très largement utilisés avec des services comme Gmail de Google ou Yahoo mail, Google Apps, Microsoft Office Web Apps, ainsi qu’un panel de services comme Microsoft Live, Flickr, Youtube, et Salesforce.com.

Ce sont des exemples de cloud computing facilement accessibles pour des organismes sans but lucratif. Dans le domaine du logiciel, ils sont considérés comme un service (SaaS). Une entreprise fournit un accès en ligne à ses applications logicielles et les utilisateurs peuvent les utiliser depuis leur navigateur internet. Ce service inclut également des applications développées par les internautes et qui sont hébergées en dehors de leur réseau local.
 Un réseau informatique actuel      Le cloud computing ou l'informatique en nuage

Principes de base du Cloud Computing :

Le cloud computing est communément segmenté en couches. Le centre « Forrester Research » a effectué un travail considérable pour définir les différentes couches du nuage. Leurs rapports identifient 24 couches à la base du Cloud, considérées pour la plupart comme des services (SaaS) dans le domaine du logiciel.

C’est l’un des trois principaux niveaux de l’informatique dans les nuages que nous allons détailler ci-dessous :

  1. Infrastructure as a Service (IaaS) est la base du nuage, la fondation (ou couche inférieure) du cloud computing. Cette couche inclus des services comme le stockage, la sauvegarde, la restauration après erreur, les bases de données et la sécurité. Un exemple souvent utilisé est celui « d’Amazon Web Service » qui comprend des bases de données évolutives, le stockage, des serveurs virtuels privés, et des services de support disponibles sur demande à l’heure ou au mégaoctet.
  2. Platform as a service (PaaS) est le niveau suivant du nuage. Il est le plus souvent utilisé pour les organisations qui développent ou modifient leurs propres applications logicielles. PaaS supporte entre autre le développement, les tests et l’hébergement de logiciels à l’état de prototypes. Les services des plateformes de cloud sont généralement préconfigurés avec un environnement Microsoft ou Linux. Quelques exemples de services qui utilisent la couche PaaS : Google Apps Engine, Force.com, Microsoft Azure.
  3. Software as a Service (SaaS) est le plus haut niveau du nuage puisqu’il héberge sur internet les applications logicielles et toutes vos données. ZDNet identifie deux caractéristiques essentielles du modèle SaaS: l'hébergement et l'abonnement. Le logiciel est hébergé dans les locaux du fournisseur et non pas sur le poste de travail des clients. Le paiement est réalisé sous forme d'un abonnement qui fixe une durée légale d’utilisation du service. Bien souvent l’abonnement est mensuel et peut être résilié à tout moment. Ce type de service logiciel en ligne contraste avec les licences logicielles que l’on achetait pour une utilisation à vie. La disponibilité, la fonctionnalité, l'intégrité, l'exploitation, les mises à jour et la maintenance du système sont sous la responsabilité du fournisseur de cloud.

Ce niveau du nuage est le plus accessible aux organismes sans but lucratif car le développement est très faible et nécessite peu de formation pour que le personnel de l'organisation puisse s’approprier les outils en ligne.

En savoir plus :

Voir aussi

Comment devenir bénéficiaire ?
1
Je m'inscris gratuitement
2
Je reçois la confirmation par mail
3
Je passe commande